INSP - Institut Nationale de Santé Publique : République de Guinée

Rencontre d’échanges entre son Excellence Monsieur le Ministre de la santé et la presse sur le niveau de préparation contre le COVID-19

Rencontre d’ échanges et d’informations avec les médias  sur la situation du coronavirus , et les dispositions prises par le gouvernement pour  prévenir les risques de diffusion de la maladie en Guinée.
 Organisé ce vendredi 6 mars par le  Ministère de la Santé, la situation du covid 19 en chine, en Afrique et dans le reste du monde,  l’impact sanitaire et socio-économique de l’épidémie, le risque élevé de la maladie au niveau global, les stratégies recommandées par l’OMS pour contenir l’épidémie et le dispositif mis en place en terme de renforcement des capacités des laboratoires, du personnel,  du dispositif au niveau de l’aéroport et des principaux points  d’entrées étaient au centre des débats.
 Concernant cette première communication, le représentant de l’OMS professeur  Alfred Georges Kizerbo a donné de larges   informations  sur la situation et les tendances  du covid 19 au niveau global.
Parlant des statistiques, il a fait savoir que depuis l’annonce de l’épidémie en fin 2019, 95333 cas ont  été confirmés dans le monde dont 80 .565 en chine, et 14.768 cas en dehors de la Chine. Il a aussi fait cas du nombre de décés qui en date du 6 mars, s’élève à   3282 dont 3015 en chine et que sur le plan mondial, tous les continents sont concernés par le Coronavirus.en précisant les pays les plus touchés que sont la Chine, la Corée du Sud, l’Iran, et l’Italie .
En Afrique ,des cas sont enregistrés en  Algérie avec 12 cas, au Sénégal 4 cas, en Égypte 2 cas, au  Nigeria 1 cas,  en Afrique du Sud 1cas, au  Cameroun 1 cas,en  Tunisie  1 cas et au Maroc 1 cas ,a  rapporté le représentant de l’OMS lors de cette conférence de presse.
Face à cette épidémie qui a tendance à s’implanter   de façon progressive, l’OMS a devoilé sa stratégie  pour contenir   l’épidémie ,une stratégie qui reste fondée sur le principe   qui vise à contenir le  cas initial dans toute la mesure du possible ,au cas échéant,  circonscrire le cercle immédiat qui permet d’éviter la diffusion dans la communauté. Le professeur Alfred Georges Kizerbo a aussi fait mention  du soutien et de l’appui des partenaires  par le renforcement   des capacités des laboratoires,   la  fourniture de kits de diagnostic , la capacité du personnel pour la prise en charge correcte des  échantillons, et le dispositif mis  place  au niveau des principaux  points  d’entrées par l’OIM, d’autres partenaires et l’ANSS concernant  le dépistage de la fièvre, le remplissage de fiches sur l’itinéraire des voyages et l’isolement de tous les cas relevant d’une investigation ou d’une alerte.
Il a attiré aussi l’attention sur les mesures prises en matière  de Communication sur les risques pour éviter les épidémies de peur. Pour ce faire il a annoncé que des messages audio visuels sont élaborés et  diffusés aux  niveaux des points d’entrées, et que  des messages de sensibilisation dans les langues nationales seront diffusés ,y compris  les mesures de prévention afin de bien préparer la population au combat d’alerte face au risque de diffusion du covid 19.
Du côté du Ministère de la Santé,  le chef du département de tutelle, le médecin colonel Rémy Lamah, a annoncé  les séries d’actions entreprises par le gouvernement à travers son   Ministère pour  prévenir l’épidémie dans le pays , au nombre desquelles l’organisation des réunions de coordination avec les partenaires, l’élaboration d’un plan d’alerte et de riposte assorti de budget, et l’opérationnalisation des  principaux points d’entrées Aéroport, les ports de Conakry, de Boké et de Boffa y compris l’identification et la préparation de 3 sites de prise en charge des éventuels cas pour une capacité de 73 lits pour la phase d’alerte et   400 lits en période de riposte. Sur le plan  de la prévention, il a rappelé  que  depuis l’annonce de l’épidémie, son  Ministére est  en étroite collaboration  avec l’ambassade de Chine en Guinée et que toutes les personnes en provenance de ce pays  sont systématiquement mises sous surveillance et à ce jour 229 personnes ont été suivies pour 14 jours. Parlant de la notification des cas au Sénégal, eu égard à la mobilité des personnes entre les deux pays, le médecin colonel Rémy Lamah a insisté sur  l’ observance  des mesures de proctection à savoir: Le lavage régulier des mains à  l’eau et au savon ou au gel ,tousser ou éternuer dans les coudes, se rendre dans une formation sanitaire dès l’apparition des signes de la maladie comme la toux,les éternuements, la fiévre ,ou la fatigue prolongée.
Hadja Fanta sow PF Communication de la Santé