Vers l’accréditation des laboratoires de l’INSP selon la norme ISO 15189

L’Institut national de santé publique (INSP) a entamé depuis 2018 un processus d’accréditation de ses laboratoires selon la norme ISO 15189. Un manuel qualité a été développé, une série d’audits internes a été organisée et une équipe qualité a été mise en place. Ce processus a été appuyé par l’Association des laboratoires de santé publique (APHL) et CDC.

L’INSP vient encore de bénéficier de l’appui de deux autres organismes qui sont des boussoles du sysmtèe de laboratoire dans nos pays. Il s’agit de l’Organisation  oust-Africaine de la santé (OOAS) et de l’African society for Laboratory Medecine (ASLM). Ces deux partenaires incontournables du système de santé des pays de l’Afrique Sub-saharienne ont initié une collaboration pour soutenir le système d’amélioration du système de qualité dans les laboratoires et de renforcer les capacités de diagnostic des laboratoires nationaux de référence dans les pays de la CEDAO. C’est dans le cadre de cette collaboration qu’un audit externe de l’INSP a été  organisé cette semaine. L’audit a été effectué par des auditeurs certifiés SLIPTA (Stepwise Laboratory Improvement Process Toward Accreditation), processus graduel d’amélioration d’un laboratoire en vue de son accréditation. Ces auditeurs ont été reçus dans les locaux de l’INSP le 16 et 17 Aout 2019 par le Directeur Général Adjoint, Dr Robert Camara, l’équipe qualité, les responsables des différents laboratoires, accompagnés de beaucoup d’autres cadres de l’institut. Durant ces deux jours l’équipe formée de Dr Clarisse Kouamé de la Côte d’Ivoire, Dr Gilles Adjane Koura du Togo et Dr Sada Diallo du Sénégal ont évalué la performance du laboratoire à travers les 12 essentiels de la qualité à savoir :

  1. Documents et enregistrements
  2. Revue de direction
  3. Organisation et personnel
  4. Gestion des clients et service clientèle
  5. Matériel
  6. Evaluation et audit
  7. Approvisionnement et gestion des stocks
  8. Contrôle des processus
  9. Gestion de l’information
  10. Identification des non conformités, actions correctives et préventives
  11. Gestion des erreurs/incidents et amélioration des processus
  12. Installations et sécurité

Les résultats de cet audit permettront à la Direction d’identifier le gap à combler en vue de l’accréditation de ses laboratoires.

Leave a reply